octobre 2017
LMaMeJVSD
«sept  
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 

Login

Certitudes et doutes…

Quelle est la meilleure sensation pour aborder ou progresser en Aïkido?
L’Aïkido est une merveilleuse métaphore de la vie.
De quoi peut on être sur chaque jour? De mourir un jour,de devoir manger et boire pour vivre,que le jour va remplacer la nuit… mais peut on dire;” Je suis meilleur que vous,je suis nul,tu n’y arriveras jamais,Je maîtrise parfaitement Irimi-nage dans toutes situations…” ??

Le doute est moteur,la certitude favorise l’immobilisme.

L’Aïkido oblige l’adaptabilité,force la remise en question à la seconde et au millimètre…
Des “gradés” rencontrés au gré des stages,se montrent parfois figés,bloqués dans leur conviction et certitude de maîtriser telle ou telle technique. Lorsque leur partenaire ose contrer ou rend inefficace leur technique,s’en suit alors une justification verbale du genre “oui,mais si…” ou un conflit physique à l’opposé même de la philosophie de l’Aïkido.

Dans la vie de tous les jours,on vit cela dans de nombreux contextes.
Même les plus grands scientifiques prouvant par A+B l’efficacité de leurs nouvelles formules doivent se rendre à l’évidence un beau jour,que leur invention a été dépassée. Ils doivent à nouveau s’adapter en acceptant l”évidence.

On avance dans la vie de remises en question en remises en question.
On progresse en Aïkido d’échec en échec,d’expérience en expérience,d’échange en échange….

La plus grosse frustration mais aussi stimulation de l’Aïkidoka sur la voie de ses progrès réside dans le doute. Dès lors qu’il se sentira persuadé de son “haut” niveau de maîtrise ou à l’inverse de son “incapacité” à progresser,alors tout progrès aura bien du mal à se faire sentir…

Mais ….
peut on vérifier la nouvelle certitude ci-dessus ????
A réfléchir….

PB