décembre 2017
LMaMeJVSD
«nov  
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Login

La chute avant:Mae Ukemi

Ou:comment se sortir d’une projection
en arrivant “entier” sur le tatami

Voila le chapitre qui va devoir traiter de ce qui touche en premier le débutant:comment chuter,rouler avant,sans courbature ni avoir mal aux fesses?

Chuter au sol n’est pas naturel. Du moins ça l’est encore moins lorsqu’on est adulte. C’est pour cela que son étude doit passer par une vraie acceptation au préalable.

COMPREHENSION

D’abord bien comprendre et intégrer l’utilité de la chute. En effet,il faut être en accord avec l’intérêt de la chute avant d’étudier sa technique. Une chute,quelle soit avant ou arrière (Mae ou Ushiro Ukemi) est exécutée volontairement par Uke afin de ne pas souffrir de la technique engagée par Tori (nous rappelons que l’Aïkido est un art de combat,pas une chorégraphie). Certaines techniques telles que Ude Kime Nage,Kote Gaeshi,Juji Garami pourraient provoquer fractures ou,à minima,luxations si au final,Uke ne chutait pas .

INTEGRATION

Elle fait donc partie intégrante de la technique. Pour la maîtriser,il faut l’aimer !

En effet,chuter est environ 60% du temps d’entrainement en Aïkido. En être “rebelle” serait une aberration si on désire progresser. La chute est une sortie de secours,et la sortie la plus “honorable” d’une prise. De plus,elle permet de finir le mouvement de la façon la plus harmonieuse. L’énergie initiée par Uke va être restituée au néant soit dans le vide soit dans le sol… Grâce à elle,ni Uke,ni Tori ne devra “encaisser” par un coup,un arrêt brusque ou une éventuelle fracture ou luxation… le contre-coup de cette énergie en mouvement.

Considérer le sol,le tatami comme un ami,un complice dans l’échange et non s’en méfier comme d’une nouvelle problématique ou une source de douleurs à venir… Le tatami est souple,soft,encaisse l’onde de choc de la chute? Il ne comporte pas de nid de poule,de déclinaison,et pas plus de de bosse ne sont à craindre à la reception. Il es là pour nous recevoir sans surprise. Au passage,il n’est pas nécessaire de le regarder pendant la chute car,rappellons le;Il ne se déplace pas! il ne fera pas de feinte,et vous attend là où on sait qu’il se trouve…. Le tatami c’est au moins une certitude pour Uke,un repère fiable dans l’espace pour Uke.

APPRENTISSAGE

La chute avant n’est pas une galipette. On ne va pas rouler le long de la colonne vertébrale. Le contact au sol est un passage bref et équilibré,de biais par rapport à la colonne vertébrale afin de la préserver (de l’épaule à la hanche opposée).

L’impulsion est de la seule responsabilité d’Uke et non de Tori. C’est fondamental mais pas spécialement logique au début. En effet,Le débutant garde longtemps cette croyance que Tori est le “catapulteur”,le seul moteur de l’action. Une fois qu’on a intégré le contraire,on a quasiment intégré la chute avant.

Faire du vélo sans pédaler et on est sûr que le vélo va rapidement se coucher sur le flanc avec le cycliste inactif qui sera assis dessus !

En Aïkido,se laisser aller vers l’avant sans propulsion des jambes aura le même effet que de faire du vélo sans pousser sur ses pédales. Plus le vélo ira vite,plus il ira droit. Et moins on sera préoccupé par sa direction ni une partie spécifique de son anatomie ou de son matériel… La force centrifuge et la force cynétique feront qu’une dynamique va être créée et que vélo,ainsi que Uke iront droit sans accoups et arriveront à destination sans douleur ni mauvaise surprise. Uke ne doit donc s’en prendre qu’à lui même pour parfaire ses chutes…

SECURITE

Les bras sont à considérer comme des “arssauts de sécurité” semblables aux protection de toiture des véhicules de course ou tout-terrain. Une sorte de sécurité passive. La position des bras reprend la forme de ces arsauts et le corps est,par ce fait,inscrit au centre du cercle. En fait en faisant une chute avant,  on s’inscrit dans une bulle,un oeuf,une sphére de protection. Le contact avec le sol doit passer comme une caresse furtive sur l’extérieur des bras. Ici,point de question d’impact au sol et la sensation de contact sera équilibrée.

>>>>Veiller à ce qu’il n’y ait aucun angle de formé (coude,épaule,hanche inscrits dans ce fameux arsaut bien arqué). Habituellement,ce seront ces articulations qui seront endolories en heurtant le sol si elles ne sont pas inscrites dans ce fameux arssaut. Les bras en forme de cercle seront là en fait,pour reprendre l’image de la bicyclette,la roue du fameux vélo.

Le dos est parfaitement rond,tonique comme s’il représentait le pneu du vélo parfaitement gonflé. Car rouler avec un pneu à plat est dangereux,va endommager le vélo,épuiser le cycliste,et ne pourra pas l’amener à destination…

Très bonnes ballades à tous et à toutes….