mai 2017
LMaMeJVSD
«avr  
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031 

Login

Introduction

Dans étiquette,on entend “l’éthique”. Il n’y a pas d’éthymologie commune et pourtant il y aun rapport. On ne considère pas un Dôjô comme un gymnase. Ce n’est toutefois pas une église,une synagogue,un temple ou une mosquée. Mais le lieu est sacré pour l’Aïkidoka. En entrant,on salut l’endroit. Dôjô veut dire “lieu où l’on apprend la Voie“. C’est plus qu’un endroit d’entrainement. Le tatami,sol constitué de tapis spécifiques est ce qui va nous recevoir avec confort et sécurité. Matériel collectif,Il faut qu’il reste propre et ne soit donc pas souillé par des pieds sales ou infectés. Dans certains dôjô comme à l’Aïkikaï ou au Tendo-ryu de Tokyo,les élèves nettoient le tatami systématiqment à chaque fin de cours avec balais et serpillères.

A Nogent sans être d’un srict absolu,nous sommes à cheval sur le respects de principes commun qui permettront une intégration idéale. Elle passe par l’acceptation tacite des règles indiquées ci-aprés. Même si certaines personnes restent reticentes à toute forme de règle,ici,leur respect est fondamental pour garantir une intégration optimale.

REGLES OBSERVEES POUR LA PRATIQUE DE L AIKIDO A NOGENT

Le port de zoris (thongs,chaussons…) est obligatoire du vestiaire au bord du tatami pour une question dhygiène. Souvent,lors de contrôles au sol,les visages arrivent en contact avec le tatami.

On se doit de venir vêtu d’un keikogi propre et repassé. Les ongles doivent être coupés,les cheveux longs fixés. Le port de lunettes est sécurisé par un élastique.

Paradoxalement,bien qu’il sagisse d’un art de combat,on doit être particulièrement délicat avec son partenaire. On va frapper,agir sur et solliciter des articulations. Bien souvent on fait mal à son partenaire du fait de notre médiocrité. On le sanctionne à cause de notre faible niveau. C’est réduire lamentablement la richesse de l’Aïkido. La force de notre art réside (entre autres) dans la clémence systématique qui conclue chaque technique. On donne une impression de puissance contenue. La seule violence sera dirigée sur soi,dans la fulgurance des déplacements.

Le retardataire qui doit rester du domaine de l’exceptionnel,reste au bord du tatami et attend l’invitation du professeur pour pouvoir rejoindre le groupe dans le silence.

L’Aïkido est un moyen original d’expression et de communication. On va exclure donc le verbal pour préserver la concentration silencieuse et collective. Il est difficile de tenir sa langue pour un latin. Toutefois,aprés quelques entrainements et par effet de groupe,on ressent la richesse de cette nouvelle sensation. Etre au sein d’un groupe en pleine concentration et respect des lieux,de l’art,de son fondateur,des autres… Au moyen des techniques,on communique avec son partenaire par le jeu d’actions/réactions,provocations,déséquilibre,prises de contact…. L’acuité est à son comble. Art de combat efficace,les sens sont au plus haut de leur capacité pour éviter tout danger.

Pages: 1 2