décembre 2017
LMaMeJVSD
«nov  
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Login

DEBUTER EN AIKIDO

Garder le plus longtemps l’oeil du nouveau-né…

C’est le conseil qu’on a envie de donner à ceux qui entament une “carrière” d’Aikidoka.

Tout est à découvrir.

>L’art lui même,mais rapidement,l’Aikido va permettre une découverte sur soi-même comme de l’autre…

Comme dans tout apprentissage (voir courbe de l’apprentissage -rubrique “coach”),on va suivre une évolution logique. Que l’on apprenne le piano,une langue étrangère ou l’ikebana par exemple. On a tout d’abord la sensation que tout est facile,simple,car beau,dépouillé de toute complexité,naturel… et surtout que l’on pense pouvoir reproduire la technique vu en démo ou sur ‘you tube’ par exemple… On a la sensation que ce que montre l’expert est accessible immédiatement. Cette sensation va durer un temps… souvent bref. Vient ensuite la perception de la réalité:

Le travail fin,léger,fluide vient la plupart du temps,aprés des heures,des années de pratique dans lesquelles,plutot que d’accumuler des connaissances,on va “éthérer”les gestes,détendre les zones corporelles non-concernées dans l’action. Voila pour le corps.

Concernant les perceptions mentales,comme dans tout apprentissage,l’esprit est focalisé dans le premier temps,sur son geste,son corps,son arme (MOI). Puis,aprés intégration,on découvre ses partenaires et ses intentions. On va dès lors,tenter de s’adapter à ses sollicitations et réactions (l’AUTRE). Enfin,aprés quelque litres de sueur,par des mois de pratique et de persévérance,on va toucher un autre domaine de maîtrise qui est la construction d’un travail cohérent et harmonieux (NOUS). Au stade de la transmission,l’enseignant vise alors un autre objectif qui est la cohésion et les progrés de l’ensemble des participants (LE GROUPE). Tout un programme donc !!

Pages: 1 2