octobre 2017
LMaMeJVSD
«sept  
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 

Login

d’adversaire à partenaire…

D adversaire à partenaire….

 

Changer les rapports…mais…qui va le déterminer ?

 

Uke,frappe dans le but bien évident de toucher,trancher,nuire,anéantir,ou,pour le moins…neutraliser l’autre.

L’autre ? C’est Tori,le technicien,celui qui est sensé appliquer une technique inscrite au répertoire de l’Aïkido.

Se dire qu’Uke est un partenaire et non adversaire ne peut être que du verbiage. Mais comment faire pour que ce jeu de vocabulaire devienne en cohérence avec notre action ? Notre rapport à l’autre ???

Ce sera en fait un jeu de bascules de responsabilité tout au long de l’échange. Tori doit intégrer au préalable la «règle du jeu » de l’Aïkido. Recevoir l’attaque non pas comme une agression,mais comme une question,une demande,une opportunité…

Tori doit dès lors,éviter le coup,absorber la violence,la rediriger,tout en se servant de la seule énergie de l’attaquant.

Il va s’attacher à rendre complice Uke dans la réalisation de la technique soit d’immobilisation,soit de projection.

Uke,constatant dans l’immédiateté que son coup n’aboutit pas sur la cible (Tori) en mouvement,il recherche alors instantanément la possibilité de réitérer son attaque identique à la première ou différente…Seulement,Tori s’est placé de manière à annuler ou à mettre potentiellement en péril la vie ou l’intégrité de son partenaire. Uke doit dès lors,ré équilibrer,modifier sa trajectoire pour à son tour,se protéger.

Cet échange produit une collaboration bien involontaire de « l’agresseur » et tend à créer un mouvement global harmonieux. Les énergies se complètent. Le mouvement devient fluide.

On y accède par de micro-analyses,micro-réadaptations,micro-remises en question perpétuelles,beaucoup d’observation étayée d une grande bienveillance.

 

Supers échanges en perspective….

PB