août 2017
LMaMeJVSD
«juil  
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031 

Login

UKE/TORI et puis vint le « KI MUSUBI »

Des rôles bien définis… oui mais…

>Uke c’est celui qui attaque et qui au final va chuter ou être immobilisé au sol.

>Tori sera celui qui est attaqué et qui placera la technique.

C’est ce qui est appris dès le premier cours d’Aïkido. On inversera les rôles au bout de quatre échanges. Tout est clair. On appelle parfois Uke “Aite“:celui qui vient,qui donne… Les deux ne sont pas adversaires mais “partenaires” (ça change tout,en effet !! )

La distribution des rôles aide à mieux intégrer les finesses qui vont trés vite émerger dans la progression du débutant.

La grande faute pouvant arriver,serait de voir Uke comme le perdant,et Tori comme un vainqueur. Cette vue aurait rapidement pour conséquence de rendre totalement stérile l’évolution de notre art. Évidemment,nombre de sports de combat perpétuent cette approche bassement binaire d’un échange humain. On le vit trop au quotidien et une des forces et originalités de l’Aïkido est d’offrir une autre perspective. Celle de conclure un combat par une réconciliation et une finalité “gagnant/gagnant”.

De plus,très rapidement,dans les entrainements gradés,les rôles UKE/TORI vont vite être confondus. Tori,par sa faculté à déclencher ou différer l’attaque (voir notre article “le DE AI”),prend dès lors,l’initiative. De son coté,Uke,dans sa volonté de surveiller les moindres failles et combler systématiquement les vides dans chaque mouvement,va inverser les rôles en pleines techniques… On s’approche alors d’une certaine fusion ou ”KI MUSUBI” action de se brancher sur l’autre…

Le tout est d’y voir clair… et de continuer à savoir qui on est !!!!