octobre 2022
LMaMeJVSD
«sept  
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31 

Login

Concepts Aïkido pour affiner la pratique

Aprés avoir bien intégré et avoir bien assimilé l’ensemble du répertoire technique,les différents déplacements,attaques,saisies,chutes,les rôles Uke/Tori,les formes Ura/Omoté…Dans la perspective d’affiner de mieux en mieux la pratique,il reste des subtilités à découvrir et intégrer.

-AWASE du verbe AWASERU,la rencontre,se rencontrer. La manière d’entrer en contact,d’aller chercher le partenaire. Bien que ce soit Uke l’attaquant,à un bon niveau de pratique,ce sera Tori qui décidera où et quand la rencontre aura effectivement lieu. Il faudra alors savoir gérer le MA AI (distance) et le DE AI (moment). Espace et temps deviendront les quêtes permanentes des aikidokas aguerris (au passage,ce sont les mêmes recherches que les moines zen) La notion et l’utilisation d’IRIMI sera profondément assimilée pour AWASE. Le moment de rencontre pourra être anticipé voire provoqué par le SEN NO SEN (Initiative sur initiative). Il pourra être décidé en même temps que l’attaque (JO NO SEN ou TAI NO SEN 80% de ce qui est fait aujourd’hui). Ou encore,en GO NO SEN,au dernier moment,moment ultime juste avant d’être touché par la frappe ou le sabre.

-KI NO NAGARE sera la recherche transversale à toutes techniques. Il s agit là de rendre fluides nos déplacements,nos mouvements,les redirections des attaques d Uke,nos manières de déséquilibrer et de projeter. Rejeter toutes tractions ou poussées. Rejeter toutes saccades,blocages,verrous. Ki no nagare pourrait devenir un art de vivre. Vivre en fluidité systématique. Ce pourrait être une manière de se comporter,de penser,de communiquer…  Rappel:KI NO NAGARE est étudié dans le livre du même nom aux éditions thebookedition  https://www.thebookedition.com/fr/ki-no-nagare-la-fluidite-partout-p-377203.html

RI AI sera l’art et la manière de passer d’une technique à l’autre en trouvant un point commun,une similitude qui permettra une logique. RI AI permettra de conserver et d’alimenter la fluidité,la continuité du rapport UKE>TORI.

KI MUSUBI est la capacité à conserver le lien tout au long de la technique à exécuter. Mais ce lien devra souvent être alimenté par les effets produits par  des accélérations,des ralentis,des créations de vide,d’aspirations,de besoin de différer,retarder ou d’anticiper…

JYU NO GEIKO propose un travail souple,délié,léger alors que GO NO GEIKO,à l’opposé,privilégiera des rapports plus durs,solides,avec des saisies fermes.

Ces concepts,difficilement explicables par des mots,devront être tous expérimentés et assimilés par le pratiquant afin de lui permettre une réelle progression. Dès le prochain entrainement,allez,place à la pratique !!!

Patrick BELVAUX