novembre 2017
LMaMeJVSD
«oct  
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930 

Login

Et que reste t il à gravir aprés le 4e dan?

Une fois que les techniques et les rôles sont enfin intégrés après de longues années de pratique et lorsque les partenaires deviennent de mieux en mieux rodés,la routine ne peut elle pas venir  insidieusement  s’installer? La lassitude pourrait alors être fatale au plaisir de la pratique.

Alors que resterait il aux mordus de l’ Aïkido ? Jouer à se surprendre,par des Kaeshi waza (techniques de contre) ?,des changements de rythme ?,ou de distances ?,la temporisation ?,anticipation ?,différer la réaction ?…

Il resterait,et les plus hauts gradés,(qui n’ont plus rien à prouver),savent l’utiliser :en ayant su mettre leur égo de coté,à… SUBLIMER leur UKE. Après une haute maîtrise de soi et de la technique,leur attention est (…devrait être…) tournée à 100% vers leur partenaire. Leurs techniques s’adaptant et épousant parfaitement l attaque et la façon de suivre d’ Uke. De manière à ce que ce soit Uke la « star » du moment. Qu’il puisse s’exprimer pleinement dans son attaque,sa manière de la poursuivre et dans son arrivé au sol… Et cette subtilité n’échappera pas à l’œil averti. Parallèlement le message de la « Voie de l’Harmonie des Energies » prend là,tout son sens.

L’humilité et la maîtrise technique unifiés de Tori rapprochent l’échange vers la perfection de l’ art. Philosophie et technique sont alors fusionnées comme O senseï Ueshiba le souhaitait vraisemblablement.

PB –AKDN Aout 17